Archives de catégorie : Seuils temporels

Variations d’usages, variations d’ambiances – La Défense

Roulettes en fin de semaine, les cadres vont prendre leur train. Roulettes le week-end, les habitants de Nanterre rentrent des courses.

(Cours Valmy, qui va du parvis (où se trouvent les centres commerciaux) au siège de la Société Générale, offrant des passages aux piétons vers les tours de Nanterre.)

Poubelles en semaine un jour de beau temps, sitôt vidées, sitôt remplies. Poubelles le week-end.

(Coin sud de la Grande Arche de la Défense)

Vidéos : O.G.

 

Au seuil de la nuit : la perception transformée

Peu avant que la nuit gagne et que l’éclairage artificiel prenne le relai, l’expression « entre chien et loup » explicite bien ce seuil de passage si subtil entre la vision du mode diurne au mode nocturne. La luminosité et les couleurs se transforment, le paysage urbain se révèle sous un nouvel aspect, les passants deviennent des silhouettes avec le crayons rasants de la lumière, moment de suspension, voire de contemplation possible, ici mis en jeu par le point de vue dominant sur le cimetière qui devient une masse sombre.

IMG_2334

 

 

Pratiques photographiques dans les étranges reflets du soir qui enveloppent le lieu mais ne durent qu’un instant

IMG_2333

Les marches de l’Arche : variations

Les marches au soleil pendant la pause déjeuner en semaine, les agents d’entretien naviguent sans arrêt entre les deux côtés de l’Arche pour changer les sacs poubelles.

La foule des cadres et employés de bureaux absente le week-end, un public plus mélangé investit les lieux, entre tourisme, shopping et errance ; ces mêmes poubelles pourront être fouillées à l’abri des regards.

Vidéo : O. Germon