Seuils d’ombre

seuild'ombre

Le couvert végétal du parc de Poble Nou créé au moment des installations olympiques découpe l’étendue recouvrant l’autoroute et reliant la ville au littoral.

Les mobilités de la ligne littorale s’opposent à la staticité du premier plan. Au loin l’horizon, l’oeil du spectateur ici abrité perçoit la fluidité continue des mouvements le long du littoral.

La ligne d’ombre marque la frontière entre deux mondes. Les gens qui s’installent en limite, comme ces corps allongés dans l’herbe, confèrent au lieu un statut stratégique, en retrait des mondes mouvants : en même temps au soleil mais loin des flux, à l’écart des mobiles et en vue des autres, à portée d’ombre et à portée du vent littoral, dans le son atténué des flux routiers et dans la circulation auditive de l’air dans les arbres.

Image extraite de la video en lien : seuils d’ombre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *