Archives de catégorie : Billets

Espaces seuils

pieces poble nou“L’antichambre”

Pièce semi circulaire qui fait office d’espace intermédiaire entre le cimetière de Poble Nou et la ville. Entouré de grilles, fermé le soir, certains piétons, pour raccourcir leur parcours semble-t-il, passent par ce lieu définissant les abords de l’entrée du cimetière. Les marques sonores, la lumière naturelle filtrée, la rupture de déplacement due à la différence de niveau, l’entourage par la grille massive de métal, spécifient la modification de l’ambiance au passage de cet espace formant seuil entre la rue et l'”antichambre”.

DSCN2071 DSCN2075 DSCN2086 DSCN2093

ambiances en mouvement

Les études sur les ambiances urbaines et architecturales concernent les phénomènes sensibles corrélés aux phénomènes lumineux, sonores, climatiques et liées à l’expérience du mouvement dans l’espace habité. Ce carnet de recherches vise à confronter les différentes approches de terrain permettant de décrire, analyser et concevoir des éléments de ces ambiances à partir de thématiques émergeant des situations abordées ou projetées.

On y explore les phénomènes observables et les modalités de représentation (graphiques, videos, sonores) de nos analyses liées à l’idée de seuil d’ambiance, de paradoxes sensibles et de régimes sensibles de mobilité dans des espaces urbains complexes, en mutation.

Une grande partie des premiers articles s’appuie sur l’axe que nous avons piloté (Grégoire Chelkoff, architecte, professeur ENSA Grenoble, chercheur CRESSON, avec la participation d’Olivia Germon et Pascaline Thiollière, alors doctorantes en architecture) concernant les “seuils ambiants et les régimes sensibles de mobilité au voisinage des cimetières” faisant partie de l’action de recherche financée par l’ANR Muse coordonnée par R. Thomas au laboratoire CRESSON (2013-2014) . Les lieux support de cette recherche se situent à Barcelone (Poble Nou) et à La Défense. Chacun de ces sites a la particularité d’inclure un cimetière installé bien avant différentes mutations urbaines  (et d’autres en cours), ce qui occasionne la juxtaposition de rythmes d’usages fortement différenciés. Ainsi, le quartier de affaires surplombe de sa jetée le cimetière de Puteaux et le tourisme du littoral contourne les hauts murs du cimetière de Poble Nou. Comment se rencontrent des milieux si différents ? En quoi les relations spatiales, visuelles, sonores, climatiques et de mobilité se modèlent entre ces polarités hétérogènes ?

Le carnet évoluera à partir de ce premier travail pour aller vers un carnet de d’échanges sur les observations, analyses et représentations éclairant les ambiances architecturales et urbaines.