Pause de la marche et seuils de perception

Face à une mobilité souvent pensée en termes de flux continus, qu’en est-il de ces pauses qui profitent ou organisent des seuils dans la vitesse de déplacement et dans l’organisation de moments de perception ?

La pause du marcheur  observateur (Parc Poble Nou):


Grégoire Chelkoff

Architecte DPLG, Docteur en Urbanisme et Aménagement Professeur (HDR) à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble, Responsable de recherches au CRESSON, UMR Ambiances 1563 Responsable scientifique du site "cartophonies.fr"

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search