Pause de la marche et seuils de perception

Face à une mobilité souvent pensée en termes de flux continus, qu’en est-il de ces pauses qui profitent ou organisent des seuils dans la vitesse de déplacement et dans l’organisation de moments de perception ?

La pause du marcheur  observateur (Parc Poble Nou):


Grégoire Chelkoff

Architecte DPLG, Docteur en Urbanisme et Aménagement Professeur (HDR) à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble, Responsable de recherches au CRESSON, UMR Ambiances 1563 Responsable scientifique du site "cartophonies.fr"

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search